Le vélo électrique, cyclisme branché ou bicyclette du fainéant
Image by moerschy on Pixabay

Pour faire du vélo « pépère », voici le vélo à assistance électrique (V.A.E, pour les intimes ). Drôle d’idée ou alternative crédible à la voiture ?

Un vélo électrique ?

Le principe est simple : pour adoucir l’effort physique, un petit moteur électrique vous aide à pédaler. Cette « assistance » varie en fonction de la vitesse : très importante pour les démarrages et les côtes, elle disparaît après 25km/h.

Attention à l’autonomie

Evidemment, il faut tenir compte de l’autonomie du moteur (entre 20 et 70 km), au risque de tomber à plat en pleine montée. Avec le poids des batteries, votre vélo électrique resterait immobile.

Du vélo « pépère »

Et si les adeptes de l’effort pur et dur risquent de bouder ce vélo « de mou », il a de quoi séduire tous ceux pour qui se déplacer n’est pas un sport :

Fini le dilemme entre passer la moitié de la journée à se laver ou faire partager ses odeurs corporelles à son entourage ;

Plus besoin d’habiter à 2 km de son travail ou d’être un pro du vélo pour aller au boulot en 2 roues ;

Plus besoin d’avoir 20 ans et une santé de fer pour jouir des plaisirs de la petite reine.

topbrokers.com