Les différents types de casques
Photo by Pixabay.com

On ne cessera jamais de le répéter mais le port du casque est obligatoire !!!!! D’une part pour respecter la loi française mais aussi pour votre santé. Même si vous vous considérez comme un pilot, mettez votre casque. On ne sait jamais ce qui peut se passer… Un malaise, chute à cause d’une flaque d’eau ou d’huile. On ne sait jamais !!! Le code de la route stipule que tout conducteur ou passager d’une motocyclette, d’un tricyle à moteur ou d’un cyclomoteur doit être coiffé d’un casque de type homologue et qu’il doit être attaché. Sinon, vous risquez une amende voire même une immobilisation de votre deux roues !

Alors quel type de casque choisir ?

Sur le marché, on retrouve principalement 3 types de casque : le casque intégral, le casque jet et les casque pour le Cross. On peut aussi évoquer les casques bol qui reviennent à la mode en ce moment et les casques modulables.

Le casque Jet:

Les casques Jet protège principalement le haut du crâne. En revanche, il ne protège pas la face du visage. Ils sont donc ouvert sur la face avant de la tête malgré la présence dans la plupart des cas d’une visière.

Leur principal avantage principal est qu’ils sont plutôt léger. Vous ne sentirez pas de poids au niveau de la tête. On les utilise davantage l’été car ils ne tiennent pas chaud.

Leur inconvénient : comme développé un peu plus haut, il ne protège quasiment pas le visage… C’est le casque le plus vendu en France pour les scooters. Sur une grosse cylindrée cela risque de faire un peu juste du fait de la vitesse.

Le casque intégral :

C’est le casque qui vous protégera le plus. En plus de protéger le crâne, il possède également une mentonnière qui permet de protéger la face avant du visage. Il est également plus lourd que le casque jet du fait de la présence de sa mentonnière et de sa visière.

Son principal avantage : Il protège votre tête de manière efficace car il est complètement fermé.

Son inconvénient : Du fait de la fermeture intégral, vous entendrez sûrement moins bien les bruits autour de vous. Cela peut quelquefois porter préjudice.

Le casquec ross :

Comme son nom l’indique, on l’utilise principalement pour faire du cross. La différence avec les deux précédents casques est qu’il a souvent une mentonnière un peu plus longue, ainsi qu’une casquette (dessus du casque) également plus longue. Cela peut être une question de style mais certains parlent aussi d’une protection plus efficace en cas de chutes. Dans la majorité des cas, le casque cross ne comporte pas de visières. Or les crosseurs ont l’obligation de porter des lunettes pour le cross.

Son avantage : Un design parfois très plaisant et malgré tout une protection assurée.
Son inconvénient : Souvent lourd et son prix peut être élevé.

Les autres types de casques :

Le casque bol :

Ce bon vieux casque bol des années 50-60 et employé par les anciens revient à la mode ! Or il ne protège pas grand chose hormis le crâne… La majorité ne sont même plus homologué… Seuls les anciens modèles homologués peuvent encore être utilisés…

Le casque modulable :

Ce casque parfois hors de prix allie à la fois la possibilité de l’utiliser en intégral et en jet. Il est souvent beaucoup plus lourd qu’un casque normal et son utilisation dépend de son homologation.

Aktenlagerung duisburg.